3 millions de dollars pour aider les agriculteurs à diminuer leurs émissions de gaz à effet de serre

Nouvelles

Agriculture et Agroalimentaire Canada finance deux projets de recherche dirigés par McGill

Le gouvernement du Canada versera près de trois millions de dollars pour financer deux projets de recherche de l’Université McGill axés sur la réduction des gaz à effet de serre (GES) d’origine agricole.

Jean-Claude Poissant, secrétaire parlementaire du ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, et Francis Scarpaleggia, député de Lac-Saint-Louis, en ont fait l’annonce aujourd’hui au campus Macdonald de l’Université McGill, à Sainte‑Anne‑de‑Bellevue.

Pilotés par l’Université McGill, ces projets portent sur l’exploration de solutions novatrices d’atténuation des émissions par une gestion plus judicieuse des eaux et des biosolides. Le financement est octroyé dans le cadre du Programme de lutte contre les gaz à effet de serre en agriculture, qui appuie les projets permettant de créer des technologies, des pratiques et des procédés que les agriculteurs peuvent adopter pour atténuer les émissions de GES.

« Nous remercions Agriculture et Agroalimentaire Canada pour ce précieux soutien accordé aux projets des Prs Grant Clark et Chandra Madramootoo, déclare Anja Geitmann, doyenne de la Faculté des sciences de l’agriculture et de l’environnement de l’Université McGill, « Ces importants projets aideront les agriculteurs canadiens à adopter des pratiques de gestion de nature à réduire les émissions de GES et à accroître l’efficience agricole ».

Grant Clark, professeur au Département de génie des bioressources, recevra plus de 1,3 million de dollars pour déterminer quelles sont les meilleures pratiques à adopter en vue d’utiliser comme fertilisants les biosolides municipaux, sous-produits provenant des usines de traitement des eaux usées. Les biosolides renferment une quantité appréciable d’azote organique et inorganique ainsi que d’autres nutriments végétaux.

De son côté, le Pr Chandra Madramootoo, qui enseigne lui aussi au Département de génie des bioressources, recevra plus de 1,6 million de dollars pour étudier les effets de divers systèmes de gestion des eaux dans l’Est du Canada. L’objectif de cette étude est la collecte de données sur les pratiques compatibles à la fois avec une diminution des émissions de GES et une hausse de la productivité agricole.

Il s’agit dans les deux cas de projets réalisés en collaboration avec d’autres établissements, à savoir l’Université Dalhousie, l’Université d'Alberta, l’Université de Calgary, l’Université de Guelph et l’Université de la Saskatchewan, les centres de recherche d’Agriculture et Agroalimentaire Canada de Harrow, de Guelph et de la Saskatchewan ainsi que divers partenaires du secteur privé.

Coordonnées

Contact: 
Cynthia Lee
Organisation: 
Relations avec les médias Université McGill
Courriel: 
cynthia.lee [at] mcgill.ca
Téléphone au bureau: 
514-398-6754