Don de 10 millions de dollars pour la création d’une école de politiques publiques à l’Université McGill

Nouvelles

L’École de politiques publiques Max Bell jettera un éclairage nouveau sur les grands enjeux politiques, socioéconomiques et scientifiques de notre époque grâce à l’expertise internationale de McGill dans de multiples disciplines

Dans un contexte caractérisé par la polarisation politique, les menaces environnementales, un marché du travail en constante évolution et un fossé qui ne cesse de se creuser entre les riches et les pauvres, un examen rigoureux de nos politiques publiques et la formation d’une nouvelle génération de chefs de file en matière de politiques s’imposent plus que jamais. Avec ce contexte en toile de fond, l’Université McGill est heureuse d’annoncer qu’elle a reçu un don de 10 millions de dollars de la Fondation Max Bell pour la création d’une école de politiques publiques qui sera hébergée à la Faculté des arts.

L’École de politiques publiques Max Bell réunira sous un même toit des professeurs et des étudiants talentueux venus de toutes les régions du Canada et du monde afin de former la prochaine génération de chefs de file en matière de politiques nationales et internationales ayant une expertise dans de multiples domaines et disciplines.

« Je tiens à remercier la Fondation Max Bell pour ce don des plus généreux », affirme Suzanne Fortier, principale et vice-chancelière de l’Université McGill. « L’Université est fière de sa longue association avec la Fondation Max Bell qui, depuis 45 ans, soutient les étudiants et les universitaires talentueux qui se penchent sur certains des problèmes sociaux, environnementaux et scientifiques les plus pressants auxquels nous devons faire face. En soutenant la création d’une école de politiques publiques, elle réaffirme son engagement et pose de solides fondations sur lesquelles tous les Canadiens et les citoyens du monde pourront s’appuyer. »

Le programme phare de l’École sera un programme d’études supérieures d’un an en politiques publiques qui offrira des cours théoriques et d’analyse quantitative ainsi que des cours qui examineront les processus concrets d’élaboration et de mise en œuvre de politiques. L’École offrira également une gamme de programmes pour cadres en exercice dont les cours seront donnés par des professeurs praticiens possédant une expertise dans les aspects pratiques de certains types de politiques.

Les résultats des travaux de recherche réalisés à l’École de politiques publiques seront diffusés dans des publications professionnelles avec comité de lecture et dans des médias plus accessibles et susceptibles de favoriser les débats publics sur divers enjeux politiques.

« Un solide programme d’information du public permettra également d’établir le caractère distinct de l’École de politiques publiques Max Bell et son rôle essentiel dans la compréhension des politiques », affirme Antonia Maioni, doyenne de la Faculté des arts de l’Université McGill.

« Grâce à son environnement dynamique et cosmopolite, à son multiculturalisme et à sa diversité linguistique, Montréal deviendra le lieu privilégié pour la tenue de conférences qui sauront susciter les échanges entre décideurs, spécialistes, personnalités locales et leaders d’opinion », souligne-t-elle.

« McGill peut véritablement exceller dans le domaine des politiques publiques en raison du grand nombre de programmes interdisciplinaires qu’elle propose dans les domaines essentiels à l’étude théorique et pratique des politiques publiques, dont l’économie, les sciences politiques et la sociologie. McGill s’intéresse également depuis longtemps à la recherche dans le domaine des politiques relativement à certaines disciplines telles que la santé publique, l’urbanisme, les sciences de l’environnement et le développement mondial », souligne Chris Ragan, premier directeur de l’École.

M. Ragan est professeur agrégé d’économie à l’Université McGill et président de la Commission de l’écofiscalité du Canada, dont la mission est de définir et de promouvoir des solutions écofiscales concrètes qui stimulent l’innovation nécessaire à la prospérité économique et environnementale du Canada.

« La Fondation Max Bell est fière d’être associée à la création d’une école de politiques publiques à l’Université McGill, initiative qui mobilisera des experts, réalisera des travaux de recherche axés sur les politiques et offrira une tribune privilégiée pour les débats sur les principaux enjeux en matière de politiques publiques, et ce, pour le bien du Canada et des Canadiens », affirme Allan Northcott, président de la Fondation.

L’École recevra le soutien d’un conseil consultatif composé de sommités dans les domaines des politiques et des affaires au Canada, dont trois coprésidents : l’honorable Rona Ambrose, membre du Conseil de l’ALENA et ancienne chef par intérim du Parti conservateur du Canada; Dominic Barton, directeur général mondial chez McKinsey&Company et président du Conseil consultatif sur la croissance économique du gouvernement fédéral; et Michael Sabia, président et chef de la direction de la Caisse de dépôt et placement du Québec.

La Fondation Max Bell
Depuis sa création, en 1972, la Fondation Max Bell est animée de l’esprit et de l’idéal de son fondateur, George Maxwell « Max » Bell, B. Com. 1932, entrepreneur, philanthrope et diplômé de McGill : contribuer au mieux-être de la société canadienne en appuyant des initiatives axées principalement sur la santé et le bien-être, l’éducation et l’environnement. Grâce à son action philanthropique, la Fondation contribue à inspirer et à stimuler la recherche novatrice à McGill et dans d’autres universités prestigieuses au Canada. Pour en savoir plus sur l’Université McGill, visitez le http://www.mcgill.ca/fr.

McGill University
www.mcgill.ca

Site web
Twitter
Facebook

Personnes-resources ::
Cynthia Lee
Université McGill
514 398-6754
cynthia.lee [at] mcgill.ca