Les cerveaux tiraillés entre l'entreprise et l'université

Nouvelles

"Google, Facebook, Thales, Samsung, Microsoft : les grandes entreprises débarquent les unes après les autres à Montréal pour y investir ou ouvrir des laboratoires en intelligence artificielle. Cette arrivée massive oblige les universités à faire face à un nouveau défi : l’attrait du privé sur leurs cerveaux. Mais, selon  Martha Crago, vice-principale à la recherche de l’Université McGill, les nouvelles occasions surpassent les inconvénients."

Lire la suite: La Presse

Étiquettes: