Gouvernance du Canada

La députée Karina Gould (B.A., 2010), nommée ministre des Institutions démocratiques au début de la 150e année du Canada, est la plus récente McGilloise à occuper un poste au sein du cabinet fédéral – une fière tradition qui remonte à tout le moins à l’époque de Raymond Préfontaine (Droit, 1873), ministre de la Marine et des Pêcheries sous Wilfrid Laurier (B.C.L., 1864).

Sir Wilfrid LaurierPremier dirigeant canadien-français du pays, Wilfrid Laurier n’est toutefois pas le premier McGillois à gouverner le Canada – honneur qui revient à John Abbott (B.C.L., 1847, D.C.L., 1867), notre troisième premier ministre – ni le dernier : notre premier ministre actuel, Justin Trudeau, y obtient son B.A. en littérature en 1994.

Les McGillois ont également dirigé à l’échelle provinciale. En 1905, Alexander Cameron Rutherford (B.A., 1881, LL. B., 1881) est élu premier ministre de l’Alberta – il est le premier à diriger cette province nouvellement formée. Puis, les diplômés David Howard Harrison (MDCM, 1864), John Duncan MacLean (MDCM, 1905), Frank Miller (B. Ing., 1949) et Donald William Cameron (B. Sc., 1968) occupent respectivement les postes de premiers ministres du Manitoba, de la Colombie-Britannique, de l’Ontario et de la Nouvelle-Écosse. Brian Gallant (LL. M., 2011), premier ministre du Nouveau-Brunswick, est le plus jeune des dirigeants provinciaux du pays.

David JohnstonOn compte des diplômés mcgillois parmi les élus du Canada depuis près de 200 ans. Et certains ont atteint ce rang avant même d’avoir reçu leur diplôme. Vous vous rappelez sans doute de ces cinq étudiants de McGill – Charmaine Borg, Matthew Dubé, Laurin Liu, Mylène Freeman et Jamie Nicholls – entrés à la Chambre des communes durant la célèbre « vague orange » du NPD en 2011. Et c’est également l’un des nôtres qui veille à la sanction royale des projets de loi, des lois et des nominations déposés au Canada. En effet, depuis 2010, l’ancien principal et vice-chancelier de McGill David Johnston représente la reine Elizabeth II au Canada, à titre de 28e gouverneur général.