Sports

Mélodie DaoustDe nombreuses vedettes sportives ont étudié aux différents campus de l’Université McGill. L’ex-gardien de but des Canadiens de Montréal Ken Dryden, LL. B. 1973, a obtenu un diplôme en droit au beau milieu de sa série de six coupes Stanley, au cours des années 1970. Laurent Duvernay-Tardif, tout en poursuivant ses études en médecine, est devenu le joueur canadien le mieux payé de la NFL. Des Mcgillois ont également fait la fierté du Canada aux Jeux olympiques. Depuis Percival Molson, B.A. 1901, en 1904, 121 athlètes mcgillois ont participé aux Olympiques, dont sept sont montés sur le podium avant même de gravir l’estrade de leur collation des grades : la skieuse acrobatique Jennifer Heil, B. Adm. 2013, le nageur George Hodgson, B. Ang. 1912, ainsi que les joueuses de hockey Mélodie Daoust B. Éd. 2017, Charline Labonté, B. Éd. 2012, M. A. 2015, Kim St-Pierre, B. Éd. 2005, et Catherine Ward, B. Adm. 2009. L’olympien le plus médaillé de l’histoire de McGill est la vedette d’athlétisme et étudiant en médecine Phil Edwards M.D., C.M. 1936, le tout premier athlète masculin canadien à remporter des médailles – cinq de bronze en tout – lors de trois Jeux olympiques : Amsterdam (1928), Los Angeles (1932) et Berlin (1936).

Phil EdwardsPar ailleurs, les Mcgillois n’excellent pas seulement à la pratique des sports, ils en inventent aussi!

Le premier match de l’histoire du football moderne a eu lieu à Cambridge, au Massachusetts, le 13 mai 1874, opposant des équipes des universités McGill et Harvard. Si les troupiers de Harvard ont remporté ce match historique, la tradition du football est depuis bien ancrée au stade Percival-Molson, domicile des Redmen de McGill et des Alouettes de Montréal, septuples champions de la Coupe Grey.

James NaismithEn 1891, à l’emploi d’un YMCA du Massachusetts, l’ex-directeur du Département d’éducation physique James Naismith, B.A. 1887, cherchait un nouveau « divertissement athlétique » pour permettre à ses jeunes, confinés à l’intérieur au cours du rude hiver, d’évacuer leur trop-plein d’énergie. Afin de prévenir les blessures, James Naismith suspendit son but — un panier de pêches dont il avait retiré le fond — à une hauteur de 3,5 mètres. Et le premier match de basketball a eu à McGill deux ans plus tard.

Et, bien entendu, il y a le hockey! L’ingénieur civil James Creighton, B.C.L. 1880, a été le maître d’œuvre du premier match organisé de hockey intérieur de l’histoire, le 3 mars 1875, à la patinoire Victoria, au centre-ville de Montréal; bon nombre des joueurs qui ont pris part à ce match étaient des étudiants mcgillois. La première équipe de hockey officielle, le McGill Hockey Club, faisait ses débuts deux ans plus tard, et certains de ses joueurs — L'équipe de hockey de McGill vers 1910Richard F. Smith, B. Sc. 1883, et W. F. Robertson, B. Sc. 1880 — ont contribué à redéfinir les règlements de ce sport, notamment par l’introduction d’une rondelle de caoutchouc taillée à partir d’une balle de crosse. En 1911, Frank Patrick, B. A. 1908, et son frère Lester (qui a abandonné ses études à McGill pour devenir joueur professionnel) ont fondé la Pacific Coast Hockey Association, qui comportait plusieurs innovations en matière de hockey, telles que la glace artificielle, les lancers de pénalité, les chandails numérotés, les changements de joueurs en cours de jeu, la comptabilisation des passes et l’ajout des lignes bleues. Les frères Patrick ont vendu leur ligue à la LNH en 1926.