Gorka Espiau (2017-2018)

Suivez Gorka Espiau sur le Web

Pour une deuxième année consécutive, Gorka Espiau poursuit son travail avec de nombreux chercheurs, praticiens et organismes de terrain, à la fois sur la scènes locale et internationale, afin de contribuer à la transformation sociale de la ville.

URBP 542 : New Social Innovation Dynamics

Au semestre d’hiver 2018, Gorka Espiau donne un séminaire d’un crédit à l’École d’urbanisme de l’Université McGill qui démontre comment l’innovation sociale, à l’échelle d’un quartier, contribue à la transformation positive et systémique d’une communauté. Les étudiant·e·s sont invité·e·s à remettre en question les approches traditionnelles de l’innovation qui s’appuient souvent sur le mythe de « l’entrepreneur solo ». Plus précisément, les étudiant·e·s observent, d’après des études de cas et de projets pilotes menés à Bilbao (Pays Basque) et à Côte-des-Neiges (Montréal), les différentes, manières dont les récits collectifs sont produits et capturés, et réfléchissent à la manière de cocréer de nouvelles initiatives et actions concrètes susceptibles de générer des bénéfices larges et inclusifs pour les communautés d’après l’analyse des récits. Ce cours visait ainsi à amener les étudiants à améliorer leur capacité à déconstruire un récit préjudiciable, selon lequel les citoyens ordinaires ne sont pas souvent perçus comme des « acteurs du changement » ou des « innovateurs » et à explorer diverses pratiques innovatrices et théories du changement.

Midi-séminaires et conférences

Le professeur praticien au CRIEM poursuit sa collaboration avec Hoi Kong (Faculté de droit, Université McGill) pour publier un collectif qui découle de la série Manifeste montréalais pour l'innovation sociale. Le volume devrait paraître au cours de l’année 2019. Le 13 octobre 2017, Gorka Espiau participe à une discussion autour dulivre Les communautés d’innovation. De la liberté créatrice à l’innovation organisée, animée par Richard Shearmur (École d’urbanisme, McGill), avec Rami Bebawi (KANVA), Diane De Courcy (Je fais Mtl/Ville de Montréal), Zoé Gagnon-Paquin (Magnéto), Pierre-Emmanuel Moyse (Faculté de droit, McGill) et Julie Aurore Rijpens (SIIL, McGill), en présence de Laurent Simon (HEC), codirecteur de l’ouvrage avec Patrick Cohendet (HEC) et Benoit Sarazin. Il intervient également à l'occasion de la table ronde du 20 février intitulée « De l’utilisation des mégadonnées et des données ouvertes en contexte de gouvernance métropolitaine. Quelles pratiques mettre en œuvre? ». La séance est présidée par Jayne Engle (directrice du programme Des villes pour tous, Fondation McConnell et professeure associée à l'École d’urbanisme, McGill), avec des interventions de Stéphane Guidoin (directeur, Ville intelligente et numérique, Ville de Montréal), de Charles-Antoine Julien (professeur adjoint, École des sciences de l’inofrmation, McGill), de Jean-Noé Landry (directeur général, Nord Ouvert), de Pierre-Luc Bacon (doctorant, École des sciences informatiques, Reasoning and Learning Laboratory, McGill), de Geneviève Boisjoly (doctorante, École d’urbanisme, McGill) et de Vincent Thomas (doyen de l’UFR Droit-sciences économique et politique, Dijon).

La série Aménager

D’avril à juin, le CRIEM et le Quartier de l’innovation (QI) mettent en place une nouvelle formule de rencontres expérientielles qui s’intéressent aux initiatives locales innovantes liées à l’urbanité. Aménager – Expérience et innovation d’un quartier est une série de « conférences-expériences » conçue pour inciter les communautés des quartiers de la métropole à (re)découvrir des projets d’urbanisme qui s’y trouvent et pour engager les conversations autour des projets communautaires, des recherches universitaires et des initiatives municipales qui y évoluent. Gorka Espiau participe à la première des trois conférences-expériences, Construire, qui a lieu le 17 avril et qui porte sur la création et l’aménagement des espaces communs publics (placemaking).Cette discussion, animée par Richard Shearmur (École d’urbanisme, McGill), a lieu à la Tour d’aiguillage Wellington et au Projet Young, en présence de Philémon Gravel (cofondateur, Entremise), Pauline Butiaux (chargée de développement, Tour d'aiguillage Wellington), Jonathan Cha (chargé de cours, Département d’études urbaines et touristiques, UQAM), Carla Rangel (chargée de développement, Tour d’aiguillage Wellington) et Marie-Philip Roy-Lasselle (chargée de projet événementiel et communicationnel, Service des partenariats et du soutien à l’innovation, UQAM).

Collaboration avec la Fondation McConnell

Amplifier Montréal

Après avoir contribué de son expertise aux travaux ethnographiques menés par AmplifierCdN au cours de l’été 2017, Gorka Espiau contribue à nouveau aux processus d’innovation et de transformation sociales en cours dans Côte-des-Neiges grâce à l’engagement et à la vision de nombreux acteurs du quartier, dont la Table de quartier. En collaboration avec Lyne Poitras et à la demande de la Fondation McConnell, il a notamment rédigé un rapport qui illustre quelles actions concrètes peuvent être introduites dans l’écosystème du quartier, qui découlent de l’écoute ethnographique et qui répondent aux besoins, défis, aspirations des citoyens.

La série «Countless Rebellions»

La Fondation McConnell souhaite partager l’expertise acquise quant à la façon de générer du changement social grâce au projetprojet Countless Rebellions, une série d’entrevues qui explore l’innovation sociale et le changement systémique. Découvrez leur entrevue avec Gorka Espiau : « Élaborer des histoires qui renforcent le pouvoir des villes ».

L’Observatoire des récits de Montréal

Gorka Espiau contribue à la conceptualisation et à la création d’un projet structurant du CRIEM : l’Observatoire des récits de Montréal. Il s’agit d’un outil d’analyse, d’interprétation et de visualisation des récits (narratives) communs qui peuvent agir positivement comme levier de transformation sociale des quartiers et des villes. Ces données proviendront de nombreuses collaborations établies avec les différents acteurs communautaires et municipaux de la métropole tout comme du milieu de la recherche interdisciplinaires. Gorka Espiau participera à une série d’ateliers de design de l’Observatoire au cours de l’année universitaire 2018-2019. Il continue également à faire connaître le projet à l’étranger à au bâtir une plateforme internationale d’apprentissage sur les outils utiles à la transformation des villes.

Entente-cadre entre le CRIEM, l’Agirre Lehendekaria Center et l'Etxepare Basque Institute

Cérémonie de signature d’entente-cadre, le 20 avril 2018. De gauche à droite : M. Juan José Ibarretxe, Mme Irene Larraza, M. Bingen Zupiria et M. Philip Oxhorn, respectivement directeur de l’Agirre Lehendakaria Center for Social and Political Studies, directrice-générale du Etxepare Basque Institute, Ministre de culture du Pays basque, et recteur associé (international) de McGill.Entre les travaux faits au CRIEM et à l’Agirre Lehendakaria Center for Social and Political Studies au Pays basque, Gorka Espiau a contribué à faciliter une entente cadre d’échange entre les deux centres, ainsi qu’avec l’Etxepare Basque Institute. Ces ententes d’échange été signées le 20 avril 2018 dans l’objectif d’encourager la collaboration et la coopération futures de ces institutions et de leurs projets d’innovation sociale, notamment en comparant le cas du Pays basque à celui de Montréal et de la province québécoise.