Des mégadonnées à la ville intelligente - Table ronde | Semaine de l'innovation

Évènement

Centre d'entreprises et d'innovation de Montréal, 20, rue Queen, Montréal, QC, H3C 2N5, CA
Prix: 
Gratuit. Places limitées. RSVP: cipp1.law@mcgill.ca

Le Centre des politiques en propriété intellectuelle, le Centre for International Governance Innovation et la Chaire Stikeman en droit fiscal présentent: La Semaine de l'innovation 2018 - Mettre l'innovation en boite, qui se déroulera du 19 au 23 février.

Le Centre de recherches interdisciplinaires en études montréalaises (CRIEM) vous convie à une table ronde bilingue intitulée De l’utilisation des mégadonnées et des données ouvertes en contexte de gouvernance métropolitaine. Quelles pratiques mettre en œuvre?

Le nombre de places est limité: Réservez votre place en écrivant à cipp1.law [at] mcgill.ca.

La table ronde

Nombreux sont ceux qui reconnaissent le potentiel que peuvent avoir une collation, une gestion et une analyse adéquates et pertinentes de mégadonnées (big data) pour une administration municipale. Assurer la conversion de ces mégadonnées en données ouvertes et veiller à ce qu’elles servent les communautés et y contribuent, en rendant possible des initiatives citoyennes, est un défi de taille qui comporte des enjeux éthiques complexes. Ce panel s’intéressera aux conditions d’utilisation des mégadonnées dans un contexte de gouvernance métropolitaine résiliente et à l’écoute de sa population.

Participants

Pierre-Luc Bacon, doctorant, School of Computer Science, Reasoning and Learning Laboratory, McGill

L'accessibilité à de grands jeux de données ouvre la voie à de nouvelles applications en apprentissage machine qui n'auraient pu être conçues il y a seulement quelques années. Une utilisation judicieuse des mégadonnées pourrait permettre, par exemple, de prendre de meilleures décisions quant à l'exploitation de nos ressources économiques, énergétiques et naturelles. Toutefois, d'importantes question se posent également quant à l'amplification possible des biais, stéréotypes, préjudices sociaux-économiques et raciaux par nos données et algorithmes d’apprentissage. Ces questions font l'objet de recherche fondamentale dans une de nos communautés en apprentissage machine sous l'étiquette « Fairness, Accountability, and Transparency ». Les solutions à ces problèmes ne seront pas entièrement techniques, mais proviendrons plutôt d'un effort multidisciplinaire à l'intersection du droit, de l'éthique, et de la sociologie.

Geneviève Boisjoly, doctorante, School of Urban Planning, McGill

La création d’un format informatique standardisé, en 2005, pour la communication des horaires de transport en commun a ouvert la porte à de nombreuses opportunités pour l’analyse des services de transport en commun. Dans cette présentation, Geneviève Boisjoly illustrera comment ces données peuvent être mises à profit par les acteurs locaux pour mettre en lumière les barrières auxquelles font face les personnes à mobilité réduite dans leurs déplacements quotidiens.

Gorka Espiau, professeur praticien de la Fondation McConnell, CRIEM

Gorka Espiau will present a specific example of how cities can take advantage of Big and Open Data to better understand the needs and aspirations of local communities and neighborhoods building on previous place based transformation experiences conducted in Bilbao, London, Belfast and Montreal. This way of working offers the opportunity to develop new Social Innovation Listening Platforms that will enrich the current Smart City approach.

Stéphan Guidoin, directeur, Montréal, Ville intelligente et numérique

Les mégadonnées doivent être considérées dans le contexte plus large du cycle de vie des données, allant de la collecte des données, de plus en plus dévolue à des systèmes automatisés, notamment via l'Internet des objets, le stockage des données et leur utilisation, notamment la prise de décision via des mécanismes algorithmiques et d'apprentissage automatisé.  Cette nouvelle chaîne de prise de décision nécessite de mettre en place une nouvelle gouvernance visant à assurer l'acceptabilité sociale de ces approches ainsi que l'engagement citoyens nécessaire pour réfléchir à ces enjeux. 

Charles-Antoine Julien, professeur adjoint, School of Information Studies, McGill

My research interests concern the translation of information into visual cues. That means developing and testing real-world interactive data interfaces that make use of data/information visualization in the form of, for example, geolocation, time or sound visualization. There’s a clear need for easy tools to explore and analyse open city data. I’ve been collaborating in a start-up, Nuuzee.com, that aims to partly fill this online service gap.

Nuuzee.com offers over a dozen Montreal open city data sets such as complaints, restaurant inspection status, winter parking, street art and cultural events, and many others. Future plans include fire alarms, social housing availability, and many others as urban open data availability grows across the world. This opens many research questions concerning the historical and geographical distributions of recorded events that allow more informed decisions concerning future events and their expected locations. Going forward, citizens creating their own Nuuzee events will produce a direct communication channel with the city. For example, nids-de-poules report distributions through time might be interesting, all Facebook and eventful events are there now, which other datasets might be useful? This short talk will quickly demo some of Nuuzee’s currently available datasets and functionalities. We have many ideas to further develop Nuuzee in terms of data manipulation features and datasets. We hope you might give us more and influence Nuuzee’s design.

Jean-Noé Landry, directeur général, Nord Ouvert

Jean-Noé Landry tirera profit de l’expertise acquise à Nord Ouvert pour aborder 4 principales questions au cours de sa présentation :

  1. De la littératie des données à la littératie algorithmique
  2. Cerner des problèmes thématiquement et inclusivement, ensuite identifier des données accessibles ou non, et les contraintes d'accessibilités et d'utilisation
  3. Opérer localement en harmonisant ses pratiques avec le mouvement international
  4. Expérimentation des communs civiques dans le contexte des villes intelligentes inclusives et participatives.

Vincent Thomas, professeur, doyen, Faculté de droit-sciences économique et politique de Dijon

Le projet de smart city porté par Dijon Métropole consiste à créer un poste de pilotage connecté pour gérer les équipements publics (6 PC : sécurité, police municipale, centre de supervision urbaine, circulation, allô mairie, neige). Les principaux objectifs visés sont de réaliser des économies, d'offrir de nouveaux services publics numériques et de renouveler la démocratie participative grâce à l'open data.

L'émergence des smart cities interroge également le juriste. La smart city accroit le pouvoir de la ville sur ses citoyens. Son combustible principal est leurs données personnelles, ce qui génère des risques de dérive considérables. L'open data constitue une première réponse. Conférer aux données personnelles un statut juridique, tel que le fait le règlement général sur la protection des données (Règl. UE 2016/679), en fournit une seconde.

Animatrice

Jayne Engle, directrice du programme Des villes pour tous, Fondation McConnell et professeure associée, School of Urban Planning, McGill.

Cette conférence est organisée par le Centre de recherches interdisciplinaires en études montréalaises (CRIEM) de McGill.

Coordonnées

Contact: 
RSVP
Organisation: 
Courriel: 
cipp1.law [at] mcgill.ca
Office Phone: 
Mobile Phone: