Juanita Westmoreland-Traoré recevra un doctorat en droit honorifique de McGill

Nouvelles

Publié: 8mai2018

Le 31 mai, lors de la cérémonie de collation des grades de la Faculté de droit, l’honorable Juanita Westmoreland-Traoré se verra décerner un doctorat en droit, honoris causa, et prononcera le discours d’envoi.

L’honorable Juanita Westmoreland-Traoré est la première Afro-Canadienne à avoir été nommée juge dans l’histoire du Québec. Sa nomination au poste de doyenne de la Faculté de droit de l’Université Windsor en 1996 a aussi fait d’elle la première doyenne afro-canadienne d’une faculté de droit au pays. En 2012, elle a pris sa retraite de la Cour du Québec, et a continué de siéger comme juge surnuméraire jusqu’en 2017.

La juge Westmoreland-Traoré a travaillé sans relâche à la défense des droits du public, notamment à titre de membre du conseil d’administration de l’Office de protection des consommateurs du Québec, comme commissaire pour la Commission canadienne des droits de la personne, et comme première présidente du Conseil des communautés culturelles et de l’immigration du Québec. Son influence s’étend jusqu’en Ontario, où elle a été la première commissaire à l’équité en matière d’emploi, et au-delà de nos frontières, grâce à son rôle sur le conseil d'administration de l’Africa Educational Trust en Afrique du Sud, ses multiples missions d’observation à Haïti, et son travail comme conseillère juridique pour la Commission nationale de vérité et de justice en Haïti.

La juge retraitée est engagée dans la communauté depuis de nombreuses années, particulièrement au sein de Centraide Montréal, La ligue des droits et libertés, le Congrès des femmes noires du Canada, et le Fonds d’action et d’éducation juridiques pour les femmes. Elle siège au conseil d’administration du chapitre canadien de l’International Association of Women Judges et a été co-présidente du comité d’Égalité et diversité de l’Association canadienne des juges des cours provinciales.

Officière de l’Ordre national du Québec, elle a reçu de nombreuses distinctions, parmi lesquelles on compte : le prix Droits et Libertés de la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse en 2008 à l’occasion du 60e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de la personne; le prix Touchstones de l’Association du Barreau Canadian; et le prix Christine-Tourigny du Barreau du Québec.

« J’ai été ravi d’apprendre que McGill soulignerait la remarquable contribution que l’honorable Juanita Westmoreland-Traoré a faite à notre société », a déclaré le doyen Robert Leckey. « Son dévouement à l’égalité et à l’accès à la justice est une source d’inspiration pour moi et pour de nombreux autres membres de la communauté de la Faculté de droit. »