Une historienne chevronnée reçoit le Prix de traduction des amis de McGill

Nouvelles

Publié: 27juin2017

Maîtriser les complexités de la documentation n’est qu’une des voies menant à l’excellence en traduction. Mais les maîtriser en plusieurs langues constitue une valeur ajoutée. C’est exactement ce qu’a fait Cheryl Smeall, la récipiendaire du Prix de traduction des amis de McGill, option français-anglais. Rappelons que Mme Smeall a reçu cette distinction à la remise des diplômes qui eut lieu  au printemps de 2017, en obtenant son certificat en Traduction, dans cette même option.

Cette quadruple diplômée de McGill est en effet titulaire d’un baccalauréat spécialisé en Histoire, octroyé en 2003. Par la suite, elle a obtenu sa maîtrise en 2004, puis son doctorat également en Histoire en 2011. Détentrice de plusieurs bourses et prix pour ses travaux universitaires tant à McGill qu’à l’Université Stanford, elle a toujours su miser sur le facteur excellence. À titre d’historienne, elle a de surcroît cultivé l’amour des langues, bien au-delà de sa maîtrise de l’anglais et du français. Pour preuve, elle compte aujourd’hui l’italien et l’allemand parmi ses langues de travail.

Son expérience de chercheure à l’Université de Montréal comme au Stanford Humanities Center l’a solidement préparée à la fonction de bibliothécaire-cadre  qu’elle occupe aujourd’hui au sein de la bibliothèque de l’Université McGill, où elle exerce depuis 2016.  Outre ses activités à McGill, Mme Smeall a contribué à un chantier de documentation multilingue pour le Bureau de coopération interuniversitaire (BCI) ; à ses heures de loisir, elle offre aussi du bénévolat en traduction au Refuge pour chats de Verdun.

Auteure de plusieurs publications savantes, elle a participé aux activités de nombreux groupes de recherche, dont la Modern Language Association of America, la American Society for Eighteenth Century Studies et le Digital Humanities Program de l’Université Stanford.

« Le vaste bagage intellectuel de Mme Smeall, son multilinguisme et sa facilité pour la traduction font d’elle un atout précieux pour la communauté universitaire de McGill », note James Archibald, directeur de l’unité de formation en Traduction et expression écrite de McGill.

Le certificat de premier cycle en Traduction décerné par l’Université McGill répond aux attentes des nombreux traducteurs en devenir, attirés par la grande diversité de créneaux ouverts sur le marché du travail.