Vincent Forray prend les rênes du Centre Crépeau

Nouvelles

Publié: 1juin2018

La Faculté a le plaisir d’annoncer que le professeur Vincent Forray a été nommé directeur du Centre Paul-André Crépeau de droit privé et comparé pour un terme de deux ans. Son mandat débutera le 1er juillet 2018.

Le professeur Vincent Forray enseigne la théorie juridique, les obligations contractuelles, et des cours de notions fondamentales en droit civil. Il mène des recherches en droit des obligations ainsi qu’en droit de la consommation selon une perspective critique et transsytémique. En 2017, il a corédigé la monographie Décrire le droit… et le transformer. Il est le cofondateur de Jurisprudence – Revue critique en France, et est coresponsable de la chronique des ouvrages généraux à la Revue trimestrielle de droit civil.

« Le professeur Vincent Forray saura apporter à son nouveau rôle son énergie et son expérience, ainsi qu’une vision claire du rôle-clé que le Centre Crépeau pourrait jouer pour resserrer les liens entre les membres de notre faculté, et avec nos collègues des autres facultés de droit civil », a souligné le doyen Robert Leckey. « Il comprend bien l’identité plurielle du Centre, à la fois un foyer de recherche francophone à la Faculté de droit, et seul centre de recherche fondamentale et de formation professionnelle continue en droit civil qui exerce ses activités en anglais. »

La Faculté est aussi reconnaissante à la professeure Yaëll Emerich pour ses contributions au Centre au cours de son mandat de directrice. Sous sa direction, le Centre a cultivé son riche programme de recherche, notamment grâce aux Ateliers de droit civil et à l’Institut d’été de jurilinguistique. Le Centre a aussi organisé des conférences courues sur l’enseignement transsystémique du droit et l’accès à la terre. « Je suis reconnaissant à la professeure Emerich d’avoir généreusement contribué à l’avancement du Centre et réaffirmé son engagement interdisciplinaire grâce à la superbe conférence sur l’accès à la terre ainsi qu’aux Ateliers de droit civil. », a conclu le doyen Robert Leckey.