Appel à communications - Legal Challenges in Cyberspace

Nouvelles

Legal Challenges in Cyberspace - 14-15 mai 2016 - Montréal, Canada

C’est avec plaisir que nous annonçons que la conférence annuelle des cycles supérieurs de la Faculté de droit de l’Université McGill aura lieu du 14 au 15 mai 2016, à l’Université McGill, Montréal, Canada.

La conférence a pour objectif de permettre aux communautés académiques, juridiques et gouvernementales ainsi qu’au secteur privé, d’échanger, de développer de nouvelles idées, concepts et approches afin de construire des ponts entre ces divers milieux sur un sujet donné. Cet évènement est construit spécifiquement pour les besoins des étudiants des cycles supérieurs et constitue un espace dynamique par lequel les universitaires pourront repousser leurs limites intellectuelles et créer un réseau académique enrichissant. Les participants et conférenciers auront la chance d’échanger dans un milieu intellectuel ayant comme tradition d’encourager la pensée créative et originale de ses étudiants.

Thème : Cette année, nous avons retenu le thème suivant : « Les défis juridiques dans le cyber-espace ». La notion de cyber-espace a créé des défis en termes d’applicabilité des normes juridiques et ce tant au niveau national qu’international. Certains observateurs ont affirmé que le droit du cyber-espace n’existait pas, considérant que les problématiques du cyber-espace ne sont pas incompatibles avec les normes actuelles. D’autres ont argumenté que le cyber-espace était sans équivoque différent de la réalité physique en terme d’applicabilité du droit. Cette affirmation découle du fait que le cyber-espace ne tient pas compte des concepts de territorialité, ce qui pose des problèmes majeurs en termes de faisabilité et de légitimité par rapport à des lois destinées à s’appliquer à des espaces géographiques prédéfinis.

Alors que les aspects sociaux, politiques, économiques et environnementaux continuent de changer notre monde, le droit est appelé comme outil permettant de mieux conceptualiser les complexités du cyber-espace. Le droit de l’Internet regroupe plusieurs sujets à saveur juridiques, notamment, la cybercriminalité, le e-commerce, le concept de vie privée, la propriété intellectuelle, la théorie du droit, les droits humains, la militarisation du cyberespace, le droit international et le droit comparatif.

Nous recherchons donc des conférenciers dont les recherches portent sur un ou plusieurs de ces sujets ou de sujets corollaires. Les étudiants des cycles supérieurs de toutes les facultés sont chaleureusement invités à appliquer. Nous encourageons les étudiants à voir ce thème comme une opportunité d’approfondir leurs recherches actuelles dans le contexte particulier du cyber-espace et de vous questionner sur l’applicabilité des normes discutées dans vos recherches dans le cadre du cyber-espace.

La conférence sera présentée en collaboration avec le prestigieux séminaire Max Cohen sur le droit international qui est tenu annuellement à l’Université McGill. Maxwell Cohen a été doyen de la Faculté de droit de 1964 à 1969 et a eu une profonde influence en droit international considérant ses nombreux rôles et responsabilités dans la communauté juridique. Cet aspect de la conférence est une opportunité de discuter de l’applicabilité des normes internationales au cyber-espace, mais permet également aux universitaires de partager avec leurs collègues provenant des quatre coins du monde.

Participez à la conférence : Les propositions d’essai doivent inclure le titre de l’essai ou du projet, un résumé de 350 pages avec 5 mots clés, un curriculum vitae de l’auteur et l’affiliation institutionnel du conférencier, son courriel ainsi que son numéro de téléphone. Les conférenciers doivent être des étudiants des cycles supérieurs, bien que des exceptions puissent être faites pour les présentations exceptionnelles des étudiants en fin de baccalauréat.

Les propositions doivent être transmises avant le 20 février 2016 à l’adresse courriel suivante : grad-conference [dot] law [at] mcgill [dot] ca.

Les propositions peuvent être écrites en anglais ou en français.

Les auteurs des propositions contenues seront contactés avant le 26 février 2016.

Un texte final de 4000 à 8000 mots doit être remis à la fin août, le tout dans le but de publier un recueil des textes de la conférence.

Les individus qui ne souhaitent pas rédiger un essai sont chaleureusement invités à se joindre à la discussion lors de la conférence.

Pour toute question, prière d'écrire à grad-conference [dot] law [at] mcgill [dot] ca.

 

Visitez notre site web à www.mcgill.ca/agcl

Étiquettes: