Voiture : comprendre la corrosion du magnésium

Nouvelles

Publié: 5aoû2015

Dans la lutte aux changements climatiques, l’efficacité énergétique des voitures est un enjeu important. Les constructeurs automobiles peuvent diminuer la consommation de carburant de leurs voitures en utilisant de nouveaux alliages à partir de magnésium, 30% plus léger que l’aluminium.

Toutefois, le magnésium rouille facilement et n’est pas pour l’instant une solution pratique pour l’industrie. C’est pourquoi des chercheurs de l’Université McGill tentent de mieux comprendre les mécanismes qui expliquent la corrosion du magnésium.

Phillippe Dauphin-Ducharme, étudiant au doctorate en chimie à McGill, et Janine Mauzeroll, professeure agrégée de chimie à l’Université McGill, ont écrit un article de fond sur la corrosion du magnésium qui fait la couverture de la revue Analytical Chemistry du 4 août 2015.

Phillippe Dauphin-Ducharme a aussi été interviewé dans le cadre d'une balladodiffusion à propos de son article.

Experte : Janine Mauzeroll, professeure agrégée, département de chimie, Université McGill
Expertise: Elle est une spécialiste de l’électrochimie. Ses recherches se concentrent entre autres sur la corrosion, les batteries, les biocapteurs et la multirésistance aux médicaments.
Coordonnées : 514-398-3898. janine [dot] mauzeroll [at] mcgill [dot] ca (janine [dot] mauzeroll [at] mcgill [dot] ca). Elle répond en anglais et en français.

Coordonnées

Contact: 
Vincent Allaire
Organisation: 
Service des relations avec les médias
Courriel: 
vincent.allaire [at] mcgill.ca
Office Phone: 
514-398-6693
Mobile Phone: 
514-704-6693