21 mai 2020 - Le point sur le coronavirus

Chers membres de la communauté mcgilloise,

Alors que s’amorce un assouplissement graduel de certaines restrictions liées à la COVID-19 au Québec et au Canada, j’aimerais faire le point sur la situation pour les campus de McGill. N’oubliez pas que, pour l’instant, seuls les employés qui fournissent des services indispensables approuvés (notamment dans le cadre de projets de construction) ou qui participent à des activités de recherche de la phase 1 ou liées à la COVID-19 ont accès aux campus. Tous les autres employés doivent continuer à travailler de la maison jusqu’à nouvel ordre. Les activités reprendront en fonction des priorités et des besoins.

Reprise graduelle de la recherche

Nous sommes toujours dans la phase 1 de la reprise graduelle de certaines activités de recherche sur les campus. Comme nous l’avons déjà mentionné, nous tenons à ce que cette reprise se déroule dans des conditions rigoureusement contrôlées afin que nous puissions préserver la santé et la sécurité de notre communauté.

Au cours de la phase 1, nous avons mis en place un contrôle des accès aux bâtiments, une centralisation des livraisons et des protocoles de nettoyage plus stricts. De plus, l’Unité Santé, sécurité et environnement se rend régulièrement sur les lieux pour s’assurer du respect des règles de sécurité. L’Université évalue continuellement les protocoles en place dans les bâtiments ouverts, le respect des directives du gouvernement et de la santé publique, le respect des consignes de sécurité en vigueur sur les campus, la disponibilité de l’équipement de protection individuelle et les constats des inspecteurs de l’Unité Santé, sécurité et environnement.

Reprises d’autres activités en présentiel

Le lancement de la deuxième phase dépendra du succès de la première. Parallèlement à la phase 2, l’Université envisage reprendre d’autres activités sur les campus, notamment la formation clinique dans les laboratoires de simulation et les laboratoires cliniques, ainsi que certaines tâches administratives. Elle s’organise également pour que les gens puissent éventuellement aller chercher des effets personnels ou du matériel nécessaire à leur travail.

L’Université réfléchira aussi à la reprise, sur le campus, des activités indispensables qui ne peuvent pas être accomplies en télétravail. Les personnes concernées devront respecter la règle de distanciation physique de deux mètres et les autres consignes de santé et de sécurité. Cette reprise demandera notamment une modification des horaires, des lieux et des méthodes de travail. Dans certains cas exceptionnels, lorsqu’un tel réaménagement ne sera pas possible, des barrières physiques – de l’équipement de protection individuelle ou des cloisons, par exemple – devront être mises en place avant que le travail puisse reprendre.

Cette reprise des activités sur les campus devra être approuvée par le Centre des opérations d’urgence (COU) de McGill. Lorsque le gouvernement allégera davantage les restrictions, le COU commencera à accepter des demandes de la part de chefs d’unité qui désirent redémarrer leurs activités sur place. D’ici là, le COU recommande aux chefs d’unité de commencer à préparer un plan conforme aux directives de l’Université pour la prévention de la propagation de la COVID-19 sur le campus.

Travail sur le campus

Les chercheurs et les employés autorisés à travailler sur le campus devront lire et observer à la lettre les directives de l’Université afin que la transition se fasse sans heurts et en toute sécurité. En raison de la situation dans le réseau des CHSLD du Québec, les étudiants ou les membres du personnel qui travaillent à temps partiel dans un CHSLD ne sont pas autorisés à travailler également à temps partiel dans un laboratoire de recherche sur le campus. D’ailleurs, l’Université a mis en place des protocoles à suivre dans le cas où un employé présenterait des symptômes alors qu’il se trouve sur le campus, ne pourrait pas travailler parce qu’il éprouve des symptômes ou aurait reçu un test positif pour la COVID-19. Les membres de la communauté qui participent à des activités sur le campus doivent impérativement respecter les protocoles de sécurité. L’Université a rédigé une procédure pour la déclaration d’un manquement aux protocoles de sécurité, qui l’aidera à préserver un environnement sûr.

Ventilation et eau

Même si le nouveau coronavirus ne se propage pas par l’entremise des systèmes de chauffage, de ventilation et de conditionnement de l’air, McGill prend des mesures pour maximiser l’apport d’air extérieur et faire circuler jusqu’à 100 % d’air frais, lorsque c’est possible. Les laboratoires, et tout particulièrement les laboratoires expérimentaux, sont équipés de systèmes qui emprisonnent les contaminants atmosphériques. De plus, les conduites d’eau potable sont rincées avant la réouverture d’un bâtiment.

Déplacements et voyages

Les doyens peuvent maintenant autoriser certains déplacements nécessaires pour des recherches sur le terrain jugées prioritaires. Ces déplacements doivent se faire au Québec, et les voyages en avion ne sont pas autorisés. Les exceptions ne s’appliqueront qu’aux déplacements conformes aux consignes de sécurité énoncées dans les Directives régissant la recherche sur le campus de l’Université et aux directives relatives aux déplacements entre les régions et les villes du gouvernement du Québec. Tous les autres voyages au Canada ou à l’étranger pour le compte de l’Université sont toujours interdits, conformément à l’avis du gouvernement du Canada.

Je vous remercie de votre soutien indéfectible quant à la santé, au bien-être et à la sécurité de la communauté mcgilloise.

 

Cordiales salutations, 

Fabrice Labeau 
Premier vice-principal exécutif adjoint (études et vie étudiante), au nom du Centre des opérations d’urgence

Back to top