Un atout pour se propulser dans le fauteuil de pdg

News

Les dirigeants québécois sont à la traîne par rapport à ceux des États-Unis en matière de formation supérieure. La situation est toutefois appelée à changer, puisque les entrepreneurs québécois cherchent à mieux s'outiller pour faire face aux nouveaux défis du monde des affaires.

...Ainsi, 25 % des chefs des 100 plus grands employeurs québécois (selon le classement des 500 plus grandes entreprises du Québec réalisé par Les Affaires en 2016) ont un diplôme de MBA ou de EMBA (MBA pour cadres), par rapport à 35 % des dirigeants des grandes et moyennes entreprises américaines (selon une étude de l'Université Duke). À l'échelle mondiale, le pdg de 31 % des 500 plus grandes entreprises a un MBA, selon le classement 2016 du Financial Times.

Lire l'article complet: Les affaires, le 27 Août 2016