Beyond a Boundary: On Transnational Labour Law, Discontent, and Emancipation

Évènement

Chancellor Day Hall Salle du Tribunal-École Maxwell-Cohen (NCDH 100), 3644 rue Peel, Montreal, QC, H3A 1W9, CA
Prix: 
Gratuit

Le doyen Robert Leckey invite la communauté juridique à la conférence inaugurale de la professeure Adelle Blackett comme titulaire de la Chaire de recherche du Canada en droit transnational du travail et développement.

RSVP d'ici le 22 novembre à alumnioffice.law [at] mcgill.ca

Résumé

[En anglais seulement] It is important to name the contemporary moment of discontent. It is equally essential not to normalize it. This lecture engages with the way in which trade liberalization has been justified to the broad public, and in particular to workers. A core argument is that there has been a detrimental mismatch between the labour provisions in trade agreements, and their justifications.

To redress the mismatch, it is necessary to rethink the methodological nationalism that has framed labour law, and the laden, historical divisions the field continues to perpetuate in a troubled open economy. This lecture makes the case for close attention to be paid to emancipatory social justice in the reconstruction of transnational (labour) law.

La conférencière

Adelle Blackett, Ad. E., est professeure de droit et titulaire de la Chaire de recherche du Canada en droit transnational du travail et développement à l’Université McGill. Ses sujets d’enseignement et de recherche sont le droit du travail, le commerce international, le droit et le développement, la théorie critique raciale, ainsi que l’esclavage et le droit. Récemment, elle a édité une édition spéciale de La Revue Canadienne droit et société sur la thématique "Vers un droit du travail décolonisé : Contributions au droit transnational du travail en émergence." (2018) 33:2.

Cette conférence est accréditée pour 1,5h de formation continue obligatoire pour juristes par un dispensateur reconnu.