In memoriam 2009

Dr Samarthji Lal

C'est avec une grande tristesse que nous annoncons le dècès de Samarthji Lal, MD, à la suite d'une lutte contre le cancer le dimanche 1er novembre 2009. Il était psychiatre à l'Institut Douglas, psychiatre senior à l'Hopital général de Montréal professeur de psychiatrie à l'Université McGill et ancien directeur du Centre de recherche sur la schizophrénie de l'Université McGill

Samarthji Lal était membre de la famille du Douglas depuis 1976. Bien qu'il était bien conny au Centre de recherche, on se rappellera de Samarthji Lal comme un clinicien. Pendant ses années au Douglas, il a exercé auprès de divers blocs cliniques.

Samarthji Lal est l'auteur de nombreuses publications sur des aspects faisant particulièrement référence à la schizophrénie. En reconnaissance de son apport à la recherche, Samarthji Lal a recu le CCNP Heniz Lehmann Award en 1986, le Joey and Toby Tannenbaum Distinguished Scientist Award for Schizophrenia Research en 1997 et le 2002 CCNP Innovations in Neuropsychopharmacology Award.

Samarthji Lal est l'un des co-fondateurs du Centre de recherche de l'Institut Douglas et, un an plus tard, soit 1980, il a été responsable de la mise sur pied de la banque de cerveaux du Douglas. En 1991, Samarthji Lal a obtenu les fonds du EJLB Foundation pour créer un Centre de recherche de l'Université McGill sur la schizophrénie au Centre de recherche de l'Hopital Douglas. En 1997, il a joué un grand role dans l'obtention de fonds de la Graham Boeckh Foundation pour mettre sur pied une Chaire en schizophrénie.

Sadayuki Inoue

Sadayuki Inoue,Professeur au Département d'anatomie et de biologie cellulaire, est décédé le mercredi 28 octobre 2009.

Rose Johnstone, Ph.D.

1928-2009

Rose Mamelak Johnstone, Ph.D. FRSC, est décédée le vendredi 3 juillet 2009. Elle a été directrice du département de biochimie de 1980-1990.

Dr Robert Lewis William, M.D., Ph.D.

30 décembre 1937 - 30 avril 2009

Dr Bob Williams, de Montréal, est décédé à l'Hopital général de Montréal à la suite de 34 années courageuses comme quadraplégique. Il laisse dans le deuil son fils Ian, (Diane) et sa fille Jennifer (Bruce); ses soeurs Susan Williams et Jane Jackson, ses nièces et neveux, ainsi que ses petits-enfants Madeline, Jack et Lila.

Bob a grandi à Harriston, en Ontario. Il était le fils de feu Dr J.C. et Janet Williams, ou il a été inité à la médecine en observant la pratique rurale de son père. Après avoir terminé son diplome de M.D. à l'Université Queen's en 1962, il a fait une résidence à l'Hopital général de Montréal, un Ph.D. en physiologie et des travaux post-doctoraux au St. Mary's Hospital à Londres, en Angleterre. Il était fellow à la Cardiovascular Research Institute, University of California, à San Francisco, au début des années 70s et est revenu au Canada avec sa jeune famille pour établir sa recherche à l'Université McGill et une pratique clinique à l'Hopital de Montréal pour enfants lorsqu'il a soudainement été frappé d'une infection qui l'a incapacitated by an infection.

Une célébration de sa vie a eu lieu le vendredi 8 mai 2009 au Club Atwater, à Montréal.

Dr George Karpati

1934-2009

Est décédé soudainement à Montréal le 6 février 2009. Tendre époux de Shira pendant 42 ans et père aimant d'Adam et de Joshua.

Né à Debrecen,en Hongrie, il a survécu à l'holocauste, et a émigré au Canada en 1957. Il laisse dans le deuil les membres de sa famille et ses proches amis au Canada, aux États-Unis, en Israël et en Hongrie.

Son entrain et son intelligence nous manqueront, ainsi qu'à ses amis d'enfance, incluant son meilleur ami, le Dr Laszlo Adler. Médecin et scientifique remarquable, il était titulaire de la Chaire I.W. Killam et professeur de neurologie et de neuro-chirurgie à l'Université McGill. Il a passé la majeure partie de sa carrière au Neuro, à Montréal, où son flair clinique sensible et perspicace étaient appréciés par ses patients, ses étudiants, et ses collègues. Il a grandement influé sur la recherche en maladie neuromusculaire, ce qui lui a valu le respect de ses pairs à l'échelle internationale. Ses accomplissements ont été officiellement reconnus de nombreuses façons : Il était Officier de l'Ordre du Canada, Chevalier de l'Ordre national du Québec et lauréat du Prix Wilder Penfield (Prix du Québec). Il était également membre de la Société royale du Canada et de la Hungarian Academy of Sciences. Il a recu des doctorats honorifiques de l'Université de Debrecen (en Hongrie) et de l'Université de Marseilles (en France).

Dr John Dick Fleming MacLean

1940-2009

C'est avec beaucoup de tristesse que nous annonçons le décès soudain du Dr J. Dick MacLean M.D., FRCPC, MRCP (UK), DCMT (Lond.) Directeur, Centre des maladies tropicales de McGill, professeur agrégé, Département de médecine, Université McGill, le jeudi 22 janvier 2009. Né à Flin Flon, au Manitoba, en 1940, fils du rév. Frank et d'Isobel Fleming MacLean, il manquera beaucoup à son épouse Meta, leurs trois enfants, Jenne (John), Sara (Craig), et James (Nicholas), sa soeur Frances McIntosh (Alastair), ses nièces et neveux, les membres de sa famille et ses amis. Il lègue à sa famille sa bonhommie, sa curiosité sans bornes et son enthousiasme face à la vie et à l'apprentissage. Il a voyagé partout au Canada en faisant ce qu'il aimait - de la voile, du ski et de la randonnée. Après plus de trente ans d'intérêt passionné et d'efforts, il a été reconnu au Canada et à l'échelle internatinoale comme l'une des personnes les plus influentes en médecine clinique tropicale. Il a mis sur pied le Centre des maladies tropicales de McGill et en a fait un centre clinique, de recherche et de laboratoire de premier rang. Au moment d'atteindre l'âge de retraite,au lieu de ralentir ses activités, le Dr MacLean s'améliorait à ce qu'il faisait en répondant aux nombreuses demandes des gouvernements en matière d'avis, en aceptant des invitations à prononcer ds conférences dans les plus prestigieuses écoles de médecine du continent et en publiant des articles dans les grandes publications scientifiques. En 2006, cette expertise a été officiellement reconnue lorsqu'on lui a demandé d'être le président du groupe clinique de l'American Society of Tropical Medicine & Hygiene. Le Dr MacLean se faisait un plaisir de partager ses connaissances encyclopédiques sur les maladies tropicales avec des générations et des générations d'étudiants, de résidents et les membres de son personnel dévoués. La meilleure preuve de son efficacité comme professeur est que presque tous qui ont travaillé avec lui ont au moins songé à poursuivre une carrière en santé internationale ou à pratiquer dans les tropiques. Son influence se fera sentir pendant des décennies à venir par l'entremise de nombreux collègues qu'il a inspirés, non seulement à devenir de meilleurs médecins, mais également à être des citoyens du monde. Des dons commémoratifs peuvent être versés à l'organisme Conservation de la nature Canada, ou à l'organisme de bienfaisance de votre choix.
Étiquettes: