blue | bleu

Jean-Baptiste Poline

« On observe un manque criant de données bien documentées en neurosciences. Le travail que je réalise ici peut contribuer à combler cette lacune », souligne Poline, qui dit que le Neuro est l’endroit idéal pour la réalisation de ses travaux.

Selon Jean-Baptiste Poline, le Neuro est l’endroit idéal pour la réalisation de ses travaux de recherche en neuroinformatique, plus précisément sur des techniques d’analyse de données d’imagerie cérébrale et de génomique dans un esprit de science ouverte et reproductible. « On observe un manque criant de données bien documentées en neurosciences. Le travail que je réalise ici peut contribuer à combler cette lacune », souligne Jean-Baptiste Poline, professeur agrégé au Département de neurologie et de neurochirurgie de la Faculté de médecine de l’Université McGill et chercheur principal au Centre Ludmer en neuroinformatique et santé mentale. « En recueillant et en documentant des données, puis en donnant libre accès à ces dernières, nous pouvons transformer le visage de la recherche. » Le Pr Poline s’est joint au Neuro après avoir œuvré au Centre de neurosciences Helen Wills de l’Université de la Californie à Berkeley. Il avait auparavant travaillé au centre d’imagerie NeuroSpin à Saclay, en France, ainsi qu’au Laboratoire d’imagerie fonctionnelle de Queen Square, à Londres. « Le Neuro compte de grands chercheurs qui réalisent des projets ambitieux. Oui, c’est un endroit idéal pour moi. »

 

L’Institut neurologique de Montréal est un institut de recherche et d’enseignement de l’Université McGill. L’Hôpital neurologique de Montréal, qui offre des soins de haut calibre aux patients, est la pierre angulaire de la Mission en neurosciences du Centre universitaire de santé McGill. L’Institut neurologique de Montréal est fier d’être une institution Killam, soutenue par les fiducies Killam.