blue | bleu

La force du modèle intégré

Le gouvernement du Québec reconnaît que les progrès les plus significatifs en matière de traitement des patients émergeront de centres qui combinent la recherche et les soins cliniques. À cette fin, il a défini les centres hospitalo-universitaires comme ceux qui offrent les caractéristiques suivantes :

    • Soins exceptionnels hautement spécialisés dans les domaines de la santé
    • Rôle de premier plan dans l'enseignement
    • Activités de recherche de haute volée qui maintiennent la médecine au Québec à la fine pointe de la science
    • Expérimentation des nouvelles technologies de la santé

    Le Neuro répond de façon magistrale à chacun de ces critères et est une excellente illustration de la vision du Québec en matière de centre de recherche biomédicale intégrée. Le Neuro se concentre activement sur les maladies neurologiques et les neurosciences en interaction étroite avec la recherche intégrée et les soins cliniques, ce qui en fait un établissement unique au monde et reconnu internationalement pour son expertise. Les institutions mondiales alignent leurs programmes sur le modèle du Neuro. Par exemple, la nouvel Institut neurologique Tianjin qui a coûté 400 millions $ est calqué sur le Neuro. Un article du Business Week du mois d’août 2010 rapporte que le chef de la neurochirurgie et directeur de leur nouvel Institut de neurosciences du Rhode Island Hospital a dit s’appuyer sur le modèle du INM. Max Cynader, directeur du Brain Research Centre de l'Université UBC, a déclaré que le Neuro est le la référence idéale pour le développement de leur pavillon de neurosciences. En Europe, le nouveau centre de recherche biomédicale Cambridge NIHR au Royaume-Uni et le nouvel Institut du Cerveau et de la Moelle épinière (ICM) en France ont adopté le modèle intégré du Neuro. À Montréal, le nouvel Institut de recherche du CUSM et l'Institut universitaire en santé mentale Douglas alignent leur développement actuel et futur sur le modèle d'intégration de la recherche et de la pratique clinique dont le Neuro est le pionnier.


    Cette intégration mise en application au Neuro permet ainsi de faire de la recherche et de l'innovation ; un avantage qui profite directement à la société et notamment aux patients qui bénéficient de traitements dans un établissement qui intègre la mission de la recherche avec celle des soins cliniques. L’intégration permet des interactions enrichissantes, formelles et informelles, entre les chercheurs, les cliniciens et les patients. Au Neuro, la science informe la médecine et les patients informent la science. Notre approche a conduit à une reconnaissance internationale dans des domaines aussi variés que le diagnostic de l'épilepsie et la chirurgie, l’imagerie cérébrale, la cognition, le diagnostic de maladies neurologiques, l’électrophysiologie des tissus humains, la neurobiologie cellulaire, la maladie de Parkinson et les troubles du mouvement, le cancer du cerveau, les microvaisseaux du cerveau et la maladie d'Alzheimer (biologie et diagnostics avancés) et plus. L'approche intégrée du Neuro a entraîné des changements majeurs dans la pratique clinique, en redéfinissant l’orientation des champs de recherche ciblant la maladie, en favorisant la mise au point d’outils de diagnostic évolués et en  propulsant le développement thérapeutique.
     

    Le Neuro a plus de cliniciens-chercheurs sous un même toit que tout autre centre de neurosciences au Canada. Ces personnes sont le pivot de la mission du Neuro. Leur travail couvre tout le processus, depuis la découverte au traitement puis à la communauté et inversement. La valeur ajoutée de ces interactions est reconnue par les chercheurs et les cliniciens, et surtout par les patients qui cherchent activement à se faire traiter par les experts du Neuro et qui veulent confier leur santé à un environnement axé sur la recherche. Les patients du Neuro savent qu'ils auront accès aux plus récents traitements ou procédures approuvées, et sont convaincus que leur implication dans la recherche est précieuse pour eux et pour la communauté. En retour, les patients apportent une contribution inestimable en informant la recherche menée au Neuro, ce qui nous permet d’approfondir notre compréhension des maladies neurologiques.

     

    L’Institut neurologique de Montréal est un institut de recherche et d’enseignement de l’Université McGill. L’Hôpital neurologique de Montréal, qui offre des soins de haut calibre aux patients, est la pierre angulaire de la Mission en neurosciences du Centre universitaire de santé McGill. L’Institut neurologique de Montréal est fier d’être une institution Killam, soutenue par les fiducies Killam.