blue | bleu

Ziv Gan-Or, MD, PhD

Coordonnées

Courriel : ziv.gan-or [at] mcgill.ca (Ziv Gan-Or)
Tel : 514-398-5845
Site Web : Gan-Or Lab
Publications récentes : PubMed
Affiliations académiques : Neurologie et neurochirurgie
Intérêts cliniques : Génétique, maladie de Parkinson, trouble comportemental en sommeil paradoxal, démence à corps de Lewy, atrophie multisystématisée, paraplégie spastique familiale, syndrome des jambes sans repos
Groupes de recherche : Maladies neurodégénératives, Maladies neurologiques rares


Le Dr Gan-Or, qui a effectué ses études en médecine à l’Université de Tel-Aviv, s’intéresse aux facteurs génétiques qui sous-tendent le trouble du comportement en sommeil paradoxal et son évolution vers la maladie de Parkinson.

Le Dr Ziv Gan-Or a effectué ses études en médecine et son doctorat à l’Université de Tel-Aviv, en s’intéressant particulièrement aux gènes associés à des maladies du lysosome et à leur rôle dans le développement et la progression de la maladie de Parkinson. Il a recours, dans sa recherche actuelle à l’INM, à des technologies de génotypage de pointe et de séquençage de prochaine génération pour étudier à fond le contexte génétique de la maladie de Parkinson. À son laboratoire, on s’intéresse aussi à la génétique d’un trouble prodromique spécifique – le trouble comportemental en sommeil paradoxal. Il est fort probable que les personnes qui en sont atteintes développent une maladie neurodégénérative, c’est-à-dire la maladie de Parkinson, la démence à corps de Lewy ou l’atrophie multisystématisée. En cernant le contexte génétique du trouble comportemental en sommeil paradoxal et sa progression vers l’un de ces troubles neurodégénératifs, le Dr Gan-Or cherche à identifier des voies et des mécanismes inexplorés qui pourraient aider à la mise au point de traitements. Son travail de recherche porte aussi sur d’autres troubles neurologiques, tels que le syndrome des jambes sans repos et la paraplégie spastique familiale. Bien que plus de 60 gènes aient été identifiés dans la paraplégie spastique familiale, quelque 50 % des familles n’ont toujours pas reçu de diagnostic génétique, ce qui semble indiquer qu’il reste beaucoup de gènes associés à cette maladie héréditaire à découvrir.

Sélection de publications :

Ross J, Dupre N, Dauvilliers Y, Strong S, Ambalavanan A, Spiegelman D, Dionne-Laporte A, Pourcher E, Langlois M, Boivin M, Leblond CS, Dion PA, Rouleau GA and Gan-Or Z. Analysis of DNAJC13 mutations in French-Canadian/French cohort of Parkinson’s disease. Neurobiology of Aging. 2016 Sep;45:212.e13-7. DOI: 10.1016/j.neurobiolaging.2016.04.023.

Gan-Or Z, Bouslam N, Birouk N, Lissouba A, Chambers DB, Vérièpe J, Androschuck A, Laurent SB, Rochefort D, Spiegelman D, Dionne-Laporte A, Szuto A, Liao M, Figlewicz DA, Bouhouche A, Benomar A, Yahyaoui M, Ouazzani R, Yoon G, Dupré N, Suchowersky O, Bolduc F, Parker JA, Dion PA, Drapeau P, Rouleau GA, Ouled Amar Bencheikh B. Mutations in CAPN1 Cause Autosomal Recessive Hereditary Spastic Paraplegia. American Journal of Human Genetics. 2016 May 98(5):1038-1046. DOI: 10.1016/j.ajhg.2016.04.002

Gan-Or Z, Mirelman A, Postuma RB, Arnulf I, Bar-Shira A, Dauvilliers Y, Desautels A, Gagnon JF, Leblond CS, Frauscher B, Alcalay RN, Saunders-Pullman R, Bressman SB, Marder K, Monaca C, Hogl B, Orr-Urtreger A, Dion PA, Montplaisir JY, Giladi N and Rouleau GA. GBA mutations are associated with Rapid Eye Movement Sleep Behavior Disorder. Annals of clinical and translational neurology. 2015 Sep;2(9):941-5. DOI: 10.1002/acn3.228

Gan-Or Z, Dion PA and Rouleau GA. Genetic perspective on the role of the Autophagy-Lysosome Pathway in Parkinson disease. Autophagy. 24 July 2015 DOI: 10.1080/15548627.2015.1067364

Alcalay RN, Levy OA, Waters C, Fahn S, Ford B, Kuo SH, Mazzoni P, Marder K, Pauciulo MW, Nichols WC, Gan-Or Z, Rouleau GA, Chung WK, Wolf P, Oliva P and Zhang XK. Glucocerebrosidase activity in Parkinson disease with and without GBA mutations. Brain. 2015 Sep;138(Pt 9):2648-58. DOI: 10.1093/brain/awv179

Gan-Or Z, Girard SL, Noreau A, Leblond CS, Gagnon JF, Arnulf I, Mirarchi C, Dauvilliers Y, Desautels A, Mitterling T, Cochen De Cock V, Frauscher B, Monaca C, Hogl B, Dion PA, Postuma RB, Montplaisir JY and Rouleau GA. Parkinson’s disease genetic loci in Rapid Eye Movement Sleep Behavior Disorder. Journal of Molecular Neuroscience. 2015 Jul;56(3):617-22. DOI: 10.1007/s12031-015-0569-7.

Gan-Or Z, Alcalay RN, Bar-Shira A, Leblond CS, Postuma RB, Ben-Shachar S, Waters C, Johnson A, Levy OA, Mirelman A, Gana-Weisz M, Dupre N, Montplaisir JY, Giladi N, Fahn S, Xiong L, Dion PA, Orr-Urtreger A and Rouleau GA. Genetic markers of Restless Legs Syndrome in Parkinson Disease. Parkinsonism and Related Disorders. 2015 Jun;21(6):582-5. DOI: 10.1016/j.parkreldis.2015.03.010.

Gan-Or Z, Amshalom I, Kilarski L.L, Bar-Shira A, Gana-Weisz M, Mirelman A, Marder K, Bressman, Giladi N, and Orr-Urtreger A. Differential effects of severe vs. mild GBA mutations on Parkinson disease. Neurology. 2015 Mar 3;84(9):880-7. DOI: 10.1212/WNL.0000000000001315.

Gan-Or Z, Ozelius LJ, Bar-Shira A, Saunders-Pullman R, Mirelman A, Kornreich R, Gana-Weisz M, Raymond D, Rozenkrantz L, Deik A, Gurevich T, Gross SJ, Schreiber-Agus N, Giladi N, Bressman SB, and Orr-Urtreger A. The p.L302P mutation in the lysosomal enzyme gene SMPD1 is a risk factor for Parkinson disease. Neurology 2013 Apr 23;80(17):1606-1610. DOI: 10.1212/WNL.0b013e31828f180e.

 

L’Institut neurologique de Montréal est un institut de recherche et d’enseignement de l’Université McGill. L’Hôpital neurologique de Montréal, qui offre des soins de haut calibre aux patients, est la pierre angulaire de la Mission en neurosciences du Centre universitaire de santé McGill. L’Institut neurologique de Montréal est fier d’être une institution Killam, soutenue par les fiducies Killam.