Budget fédéral : McGill accueille favorablement le soutien accru accordé à la recherche

Nouvelles

L’Université McGill salue l’importance accordée à la diversité et aux chercheurs en début de carrière

La professeure Suzanne Fortier, principale et vice-chancelière de l’Université McGill, s’est réjouie de l’important investissement dans la recherche annoncé aujourd’hui par le gouvernement fédéral dans son budget 2018.

« Je suis ravie du soutien accru qui sera consenti à la recherche fondamentale par le gouvernement fédéral », souligne la professeure Fortier. « Cet investissement ouvrira un monde de possibilités aux scientifiques talentueux qui œuvrent partout au Canada afin de repousser les frontières du savoir, et permettra d’assurer la formation des prochaines générations de chercheurs. »

Le budget prévoit l’injection d’un montant de près de 1,7 milliard de dollars sur cinq ans destiné aux organismes subventionnaires de la recherche du Canada ainsi qu’un montant de 763 millions de dollars consenti à la Fondation canadienne pour l’innovation.

Ce financement accru s’inscrit dans la foulée de la publication, l’année dernière, du rapport du Comité consultatif sur l’examen du soutien fédéral à la science fondamentale, dirigé par David Naylor, qui exhortait le gouvernement fédéral à augmenter massivement le soutien financier accordé à la recherche fondamentale.

Martha Crago, vice-principale à la recherche et à l’innovation de l’Université McGill, est heureuse de la façon dont le gouvernement a réagi au rapport Naylor.

« Partout au pays, des membres de la communauté scientifique, des étudiants, des chercheurs postdoctoraux, des professeurs et des fondations philanthropiques ont mis sur pied une initiative d’envergure nationale et se sont faits les défenseurs du rapport Naylor », affirme la professeure Crago.

« Le budget 2018 prévoit le plus important investissement en recherche fondamentale dirigée par des chercheurs jamais effectué au Canada », a précisé le ministre des Finances, Bill Morneau, lors de la présentation de son budget devant les députés de la Chambre des communes. « Nous nous assurerons également que ces nouveaux investissements en recherche viennent appuyer la prochaine génération de chercheurs afin que nous puissions bâtir une communauté scientifique qui soit davantage le reflet du Canada – plus diversifiée et où les femmes sont davantage représentées. »

La professeure Fortier s’est réjouie de l’importance accordée dans ce budget à la diversité et aux chercheurs en début de carrière, qui seront les premiers à bénéficier de la somme de 200 millions de dollars sur cinq ans allouée au Programme des chaires de recherche du Canada.

« L’appui accordé aux jeunes chercheurs est essentiel à la création d’un milieu dynamique favorable au fourmillement de nouvelles idées, à l’ouverture de nouvelles perspectives et à de nouvelles façons d’aborder les choses », a-t-elle affirmé. « Cet investissement vient à point nommé, car le Canada est en voie de devenir un pôle d’attraction privilégié pour les gens de talent de tous les horizons œuvrant dans le domaine de la recherche. »

« Je tiens à remercier le gouvernement du Canada d’investir dans l’avenir et de reconnaître le pouvoir transformateur de la recherche. »

 

Coordonnées

Contact: 
Vincent Allaire
Organisation: 
Bureau des relations avec les médias
Courriel: 
vincent.allaire [at] mcgill.ca
Téléphone au bureau: 
514-398-6754
Étiquettes: