The Work of the Dead remporte le Prix de littérature historique Cundill

Nouvelles

Thomas W. Laqueur obtient le prestigieux Prix Cundill assorti d’une bourse de 75 000 $ US

Le nom du lauréat du Prix de littérature historique Cundill 2016 de l’Université McGill a été annoncé ce soir à l’occasion d’un dîner de gala qui s’est tenu à Toronto. Créé il y a neuf ans, le Prix Cundill est l’une des plus importantes récompenses au monde décernées à l’auteur d’un ouvrage de littérature historique non romanesque. The Work of the Dead remporté le premier prix de 75 000 $ US.

Thomas W. Laqueur – The Work of the Dead est un ouvrage passionnant qui relate par le menu les différentes traditions funéraires, de l’Antiquité au XXe siècle. L’auteur s’est inspiré d’une multitude de sources allant d’études dans le domaine de l’archéologie funéraire aux brochures médicales, en passant par des lettres, des chansons, des poèmes, des romans, des peintures et des paysages.

Trois finalistes internationaux étaient en lice pour le prix de 2016. Il s’agit de Thomas W. Laqueur, pour son ouvrage The Work of the Dead: A Cultural History of Mortal Remains (Princeton University Press), de David Wootton, pour The Invention of Science: A New History of the Scientific Revolution (HarperCollins), et d’Andrea Wulf, pour The Invention of Nature: Alexander von Humboldt’s New World (Alfred A. Knopf, John Murray Publishers).

Outre le grand prix, le jury a décerné un prix « Reconnaissance de l’excellence » de 10 000 $ US aux deux autres finalistes. Les finalistes ont été choisis parmi 182 inscriptions soumises par des éditeurs des quatre coins du monde.

« L’ouvrage de Thomas Laqueur apporte une contribution essentielle à notre compréhension de l’influence des défunts sur notre vie. The Work of the Dead saura fasciner à la fois les experts et les profanes », affirme la professeure Antonia Maioni, doyenne de la Faculté des arts de l’Université McGill.

Cette année, le jury Cundill était composé de Timothy Brook, titulaire de la Chaire sur la République de Chine à l’Université de la Colombie-Britannique; de John Darwin, professeur d’histoire mondiale et impériale et directeur de l’Oxford Centre for Global History, à l’Université d’Oxford; et d’Anna Porter, cofondatrice de Key Porter Books et auteure (Buying a Better World: George Soros and Billionaire Philanthropy et The Ghosts of Europe).

Prix Cundill : Le Prix Cundill est la plus importante récompense du monde décernée à l’auteur d’un ouvrage de littérature historique non romanesque. Créé en 2008 par le diplômé mcgillois F. Peter Cundill, décédé en janvier 2011, le prix est administré par le décanat de la Faculté des arts, de concert avec l’Institut d’études canadiennes de l’Université McGill. Il est décerné chaque année à un auteur dont l’ouvrage a eu un réel impact littéraire, social et académique dans le domaine de l’histoire.

Personnes-ressources :
Amirah El-Safty, chef, Partenariats et marketing
The Walrus
Tél. : 416 971-5004, poste 253 amirah.el-safty [at] thewalrus.ca

Cynthia Lee, agente de communications principale
Université McGill
Tél. : 514 398-6754 cynthia.lee [at] mcgill.ca

http://www.mcgill.ca/newsroom

htp://www.twitter.com/mcgillu