Les découvertes de McGill en 2015

News

Moins d'antibiotiques grâce au sirop d'érable?

Selon des expériences menées en laboratoire par des chercheurs de l’Université McGill, un extrait concentré de sirop d’érable rend les bactéries pathogènes plus sensibles aux antibiotiques.

 

Pourquoi les lions ne sont-ils pas plus nombreux?

Découverte de ce qui semble être une nouvelle loi de la nature : plus un milieu est surpeuplé, moins la progéniture est abondante.

 

Orientation sexuelle et écarts salariaux

Les salaires sur le marché du travail canadien sont stratifiés en fonction de l’orientation sexuelle.

 

Les circuits de la douleur au masculin et au féminin

Une nouvelle étude menée sur des souris révèle des différences fondamentales entre les sexes dans les mécanismes de la douleur.

 

La personnalité des araignées

Même une araignée sauteuse a une personnalité qui lui est propre, selon des scientifiques. Les choix d’un individu « timide » seront différents de ceux d’un autre plus « téméraire». Ainsi, selon son type de personnalité, une araignée capturera davantage de proies, entraînant du même coup des répercussions plus importantes auprès des écosystèmes locaux.

 

La langue maternelle laisse des traces dans le cerveau

Des chercheurs de l’Université McGill et de l’Institut neurologique de Montréal expliquent que l’exposition précoce à une langue, même si elle est de courte durée, influence la façon dont le cerveau traite les sonorités d’une deuxième langue plus tard la vie. Et ce, même si le sujet ne parle plus cette première langue.

 

Le secret de l’empathie

Le stress occasionné par la présence d’étrangers peut empêcher d’éprouver de l’empathie, tant chez les souris que chez les humains.

Contact Information

Contact: 
Cynthia Lee
Organization: 
Service des relations avec les médias
Email: 
cynthia.lee [at] mcgill.ca
Office Phone: 
(514) 398-6754