Expert: déclaration des droits des passagers aériens

News

Des passagers ont dû passer plus de cinq heures sur le tarmac dans un avion lundi soir. Une nouvelle déclaration des droits des passagers aériens punirait les compagnies aériennes de garder les personnes sur le tarmac plus de trois heures, les obligeant à indemniser les passagers. (CBC)

John Gradek, chargé de cours, École d’éducation permanente, Université McGill

« La Déclaration de droits des passagers canadienne proposée, inspirée d'une loi semblable en Union européenne, aiderait les passagers à retardement ou ceux qui ont des vols annulés. Les retards liés à des circonstances indépendantes de la volonté de la compagnie aérienne, comme les conditions météorologiques qui ont causé le scénario AirTransat, pourraient ne pas être admissibles à une indemnité, à moins qu'il ne soit explicitement visé par la loi. » —John Gradek

John Gradek a occupé auparavant d'anciens postes à Air Canada dans les opérations, le marketing et la planification. Il a travaillé en gestion de ligne commerciale aérienne pour l'Institut international de formation en gestion de l'aviation ainsi que pour le programme IATA Aviation MBA à l'Université Concordia.

(514) 398-6631 (anglais, français)