Plus de commotions cérébrales lors de la Coupe du monde de soccer… chez les ados

News

Il est connu que lors de grands événements sportifs internationaux, l’engouement pour le sport en question augmente ainsi que sa pratique au sein de la population générale. La Coupe du monde de football ne fait pas exception. Mais cette pratique sportive accrue entraîne aussi davantage de blessures.

La professeure Isabelle Gagnon de McGill et ses collègues ont montré que le nombre d’adolescents dans la région de Montréal ayant été admis aux urgences à cause de blessures causées lors d’une partie de soccer improvisée avait connu des pics lors des Coupes du Monde organisées entre 1999 et 2014.

Isabelle Gagnon, professeure, École de physiothérapie et d’ergothérapie, Université McGill

  • Sans être bien préparé physiquement, le risque de blessure augmente
  • Comment faire pour éviter les commotions cérébrales et les entorses
  • Transformer n’importe quel parc en terrain de soccer comporte des risques

Ses recherches portent sur la façon dont les enfants et les adolescents réagissent après un traumatisme et sur la manière dont les services de réadaptation peuvent contribuer à l'atteinte des meilleurs résultats possible. Elle a développé une approche de réadaptation innovante avec des enfants qui sont lents à récupérer après une commotion cérébrale.

isabelle.gagnon8 [at] mcgill.ca (français, anglais)

Source : “An evaluation of the impact of FIFA World Cup on soccer emergency department injuries among Montreal adolescents”, Journal of Paediatrics and Child Health, 10 novembre 2017, https://onlinelibrary.wiley.com/doi/full/10.1111/jpc.13784

Contact Information

Contact: 
Vincent C. Allaire
Organization: 
Service des relations avec les médias
Email: 
vincent.allaire [at] mcgill.ca
Office Phone: 
514-398-6693
Mobile Phone: 
514-704-6693