Programmes du DLLF

Programmes 


 

Système à voies multiples

Dans toute la Faculté des arts de l’Université McGill (faculté dont fait partie le DLLF), le régime des études de premier cycle obéit au système dit « multi-track » (« à voies multiples »), en vertu duquel chaque futur bachelier doit recevoir une formation dans au moins deux disciplines différentes. Concrètement, cela veut dire qu'il devra suivre des programmes dans au moins deux départements différents (dont l’un peut aussi être un département de la Faculté des sciences).

Il existe trois grands types de programmes de premier cycle, définis chacun par des critères à la fois quantitatifs (le nombre de crédits exigés) et qualitatifs (la nature de certains cours imposés, le degré de spécialisation, le niveau d’excellence attendu des étudiants) : des programmes dits de Spécialisation (« Honours ») d'un minimum de 54 crédits, qui donnent normalement accès aux études supérieures; des programmes dits de Concentration majeure (« Major Concentration ») d'un minimum de 36 crédits, destinés aux étudiants qui n’ont pas l’intention immédiate de poursuivre leurs études au-delà du baccalauréat ; et des programmes dits de Concentration mineure (« Minor Concentration ») de 18 crédits; à quoi s'ajoutent des programmes (plus exigeants) dits de Double Spécialisation (« Joint Honours »), qui requièrent l’obtention de 72 crédits répartis également entre deux disciplines. Chaque étudiant peut également prendre jusqu'à 18 crédits de cours libres (« electives »), dans n'importe quelle(s) discipline(s) de la Faculté des arts, incluant les disciplines qu'il a choisies pour ses programmes de spécialisation, majeure ou mineure.

Un étudiant inscrit à un programme de spécialisation peut suivre jusqu'à 72 crédits dans la discipline de ce programme. Pour les étudiants inscrits dans un des programmes de Spécialisation ou de Concentration majeure du Département de langue et littérature françaises, les combinaisons possibles offertes par ce régime sont les suivantes :

  • Spécialisation langue et littérature françaises (54 crédits) + Concentration mineure (18 crédits) dans une autre discipline + 18 crédits de cours libres pouvant être pris soit au Département de langue et littérature françaises pour un total de 72 crédits en langue et littératures françaises, soit dans d'autres départements;
  •  Spécialisation langue et littérature françaises (54 crédits) + Concentration majeure (36 crédits) dans une autre discipline;
  •  Spécialisation langue et littérature françaises (54 crédits) + deux programmes de Concentration mineure (2 x 18 = 36 crédits) dont au moins un doit être suivi dans un autre département (par exemple, un étudiant peut s'inscrire à un programme de spécialisation en études et pratiques littéraires et à un programme de concentration mineure en traduction ou vice-versa, la deuxième mineure devant être suivie dans un autre département)
  •  Concentration majeure langue et littérature françaises (36 crédits) + Concentration majeure dans une autre discipline (36 crédits) + 18 crédits de cours libres pouvant être pris soit au Département de langue et littérature françaises pour un total de 54 crédits en langue et littératures françaises, soit dans d'autres départements;
  •  Concentration majeure langue et littérature françaises (36 crédits) + Concentration mineure dans une deuxième discipline (18 crédits) + Concentration mineure dans une troisième discipline incluant une discipline offerte au département (18 crédits) + 18 crédits de cours libres.
  •  Concentration majeure langue et littérature françaises (36 crédits) + Concentration mineure dans une autre discipline (18 crédits) + 36 crédits de cours libres;

 

Les étudiants de Double Spécialisation (72 crédits), programme qui est bidisciplinaire par définition, peuvent consacrer leurs 18 crédits supplémentaires soit à des cours libres, soit à une Concentration mineure (qui peut se situer dans une de leurs deux disciplines de Spécialisation ou dans une discipline différente).

L’étudiant(e) qui s’inscrit dans un programme du Département de langue et littérature françaises (où tous les cours, les travaux, les examens, les lectures, etc. se font en français) doit aussi s’inscrire dans au moins un autre programme de la Faculté des arts ou de la Faculté des sciences de McGill, où les cours se donnent en anglais, mais où les travaux et les examens peuvent être rédigés en français.


Programmes littéraires

Les programmes offerts au Département, selon le degré de spécialisation associé à chacun d’eux, poursuivent trois objectifs :

1) donner à l’étudiant(e) une bonne connaissance de l’ensemble de la littérature d’expression française (de France, du Québec, de la francophonie), de ses grandes périodes (du Moyen Age à nos jours), de ses divers genres, des principaux courants qui l’ont marquée;

2) initier les étudiants à l’analyse critique des œuvres et à certaines « pratiques » liées à la littérature (création, traduction, édition);

3) fournir à chaque étudiant(e) les moyens de bien maîtriser l’écriture critique et les ressources de la langue, notamment par un encadrement étroit. Les programmes de Spécialisation et de Double spécialisation ont aussi pour but de préparer l’étudiant(e) aux études de 2e et 3e cycles.


Maîtrise du français

L'inscription aux programmes de lettres et de traduction présuppose une très bonne connaissance de la langue française, de même, pour les programmes de traduction, qu’une connaissance convenable de l’anglais.

Dans tous les cours du Département, l’évaluation tient généralement compte de la correction de la langue.


Ordre des traducteurs, terminologues et interprètes du Québec (OTTIAQ)

Les étudiants inscrits dans l'option « Traduction » du Département peuvent adhérer à l'Ordre des traducteurs, terminologues et interprètes agréés du Québec (OTTIAQ) à titre de membres étudiants. Une fois leur diplôme obtenu, ils pourront demander leur accréditation officielle auprès de l'OTTIAQ s'ils ont accumulé 30 crédits de transfert linguistique* et 15 crédits connexes ainsi que deux ans d'expérience en traduction, à raison de 110.000 mots par an.

* Les étudiants qui souhaitent devenir membres de l'OTTIAQ pourront obtenir les 30 crédits de transfert linguistique exigés par l'organisme en recourant à leurs cours au choix (« electives »).