Troubles du neurodéveloppement

Tadpole eye stained to reveal cannabinoid receptors (red). A single fluorescently labeled cell (green) is shown at greater magnification to the right (courtesy Dr. Loïs Miraucourt)

Durant le développement du système nerveux, la génération de la diversité et de la distribution adéquates de types de cellules, leur migration vers les bons sites du cerveau et, à terme, l’établissement d’interconnexions précises sont tous essentiels pour le fonctionnement normal et sain du cerveau.  Étant donné l’extraordinaire complexité du câblage du cerveau, il existe nombre de stades durant le développement où ce processus peut mal tourner.  Il peut s’agir de maladies génétiques familiales, des mutations de novo, des effets environnementaux qui ont des répercussions sur l’équilibre adéquat des types de cellules et la connectivité des cellules.  

Il se peut que les troubles du neurodéveloppement, dont la schizophrénie et le trouble du spectre de l’autisme, ne se manifestent que longtemps après la naissance et dans certains cas seulement à l’âge adulte, lorsqu’un facteur de stress environnemental révèle un problème sous-jacent.  Il importe donc d’orienter la recherche pour approfondir nos savoirs sur les mécanismes du développement, d’ordre génétique et environnemental, qui sont indispensables pour câbler le cerveau sain, et sur les façons dont ils pourraient dérailler dans la maladie.

L’axe de recherche en neurologie du développement comprend des généticiens, des biologistes cellulaires, des spécialistes de la neuroimagerie et des cliniciens-chercheurs qui s’emploient à faire la lumière sur ces mécanismes et la façon dont ils agissent de concert durant le développement et plus tard durant la vie dans la santé des fonctions neurologiques.

Chef du Groupe

Edward Ruthazer

 

L’Institut neurologique de Montréal est un institut de recherche et d’enseignement de l’Université McGill. L’Hôpital neurologique de Montréal, qui offre des soins de haut calibre aux patients, est la pierre angulaire de la Mission en neurosciences du Centre universitaire de santé McGill. L’Institut neurologique de Montréal est fier d’être une institution Killam, soutenue par les fiducies Killam.