Experts : changements climatiques

News

Mise-à-jour le 3 octobre 2016

"Le premier ministre Justin Trudeau a choisi de ne pas attendre que les provinces s'entendent sur une tarification sur le carbone : il annonce un prix plancher et prévient les provinces récalcitrantes qu'elles devront s'y conformer." (Radio-Canada)

***

Le 28 février 2016

“Le premier ministre Justin Trudeau rencontrera les premiers ministres provinciaux et les chefs des Premières Nations, des Inuits et des Métis pour discuter des changements climatiques.” Selon le Globe and Mail, Justin Trudeau proposerait une stratégie nationale sur les changements climatiques. (Le Journal de Montréal et The Globe and Mail)

Catherine Potvin, département de biologie, Université McGill

La professeure Catherine Potvin a réussi à former un réseau de plus de 60 chercheurs de partout au Canada sous la bannière Dialogues pour un Canada vert. Les membres de cette initiative ont rédigé un plan d'action climatique pour le pays paru en 2015. Les chercheurs ont fait valoir que de commencer immédiatement la transition vers une économie sobre en carbone créera des occasions pour stimuler les entreprises et les innovations sociales tout en améliorant la qualité de vie. Ils appellent à un investissement massif dans les énergies renouvelables.

Le rapport complet est disponible ici : Agir sur les changements climatiques : Les solutions d'universitaires canadiens et canadiennes.

catherine.potvin [at] mcgill.ca (français, anglais)

Guillaume Lord, étudiant au doctorat, département d’économie, Université McGill

« Un prix plancher national sur le carbone et du financement additionnel pour la recherche dans les technologies propres sont des caractéristiques essentielles d'un plan efficace pour réduire les émissions de gaz à effet de serre. »—Guillaume Lord

Il peut discuter des manières pour améliorer la participation et le respect d’une entente sur les changements climatiques par les signataires et de la conception d'un traité qui neutralisera les effets économiques qui poussent certains signataires à ne pas respecter l’entente.

guillaume.lord [at] mcgill.ca (français, anglais)

Lea Berrang-Ford, département de géographie, Université McGill

« C'est bien de voir le Canada finalement prendre des mesures plus affirmée sur les changements climatiques après des années de retard et de manque de leadership. Le Canada est sur la ligne de front en ce qui concerne les impacts des changements climatiques. Notre stratégie climatique nationale ne peut pas se concentrer uniquement sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre, mais doit inclure un cadre national d'adaptation (comment se préparer et réagir aux impacts). D'autres pays comparables ont déjà des stratégies d'adaptation. Il est temps pour le Canada de rattraper son retard. »—Lea Berrang-Ford

Elle est intéressée entre autres par le suivi de l'adaptation au changement climatique, les impacts du changement climatique sur les maladies et l'adaptation de la santé des populations autochtones aux changements climatiques.

lea.berrangford [at] mcgill.ca (anglais)

Dror Etzion, Faculté de gestion Desautels, Université McGill

« Le hasard fait bien les choses : ces réunions ont lieu à Vancouver. Depuis 2008, la Colombie-Britannique a mis en place une taxe sur le carbone qui est un modèle pour la réussite de la tarification du carbone dans le monde entier. Elle a réduit ses émissions par habitant de près de 20%, et la province s'en est tiré un peu mieux économiquement que les autres provinces canadiennes au cours de la même période de temps. Cette réussite devrait guider les débats au cours des jours à venir. »—Dror Etzion

Il est un expert en entreprise durable, en performance environnementale des entreprises, en développement durable et en stratégie concurrentielle.

dror.etzion [at] mcgill.ca (anglais)

James Ford, département de géographie et Groupe de recherche sur l’adaptation aux changements climatiques, Université McGill

​« Une stratégie nationale sur les changements climatiques serait un développement important, mais il est essentiel que nous nous concentrions aussi sur l'adaptation aux changements climatiques en plus de la réduction des gaz à effet de serre. Le climat est déjà en train de changer et nous voyons déjà les impacts à travers le Canada. Nous devons nous préparer à de futures perturbations causées par le climat. »—James Ford

Il s'intéresse à la vulnérabilité et à l'adaptation aux changements climatiques, notamment chez les populations indigènes (spécifiquement les Inuits), et les politiques d’adaptation mondiales.

Adaptation tracking for a post-2015 climate agreementNature Climate Change (23 octobre 2015)

James.ford [at] mcgill.ca (anglais)

Christopher Barrington-Leigh, Institut des politiques sociales et de la santé, École d'environnement de l’Université McGill, et département d'économie

« Le Canada ne peut plus cibler ou contrôler indépendamment ses émissions au niveau national depuis qu’une ou deux provinces font partie d'un système international de plafonnement et d’échange de droits d’émission de gaz à effet de serre avec la Californie. De plus, si une stratégie nationale est proposée, je vais surveiller le taux prévu d’augmentation du prix minimum. En comparaison, la valeur de départ du droit d’émission n’est pas très importante. »—Christopher Barrington-Leigh

Il s'intéresse entre autres aux prix du carbone au Québec, au Canada et à l'international, et aux énergies renouvelables au Canada.
chris.barrington-leigh [at] mcgill.ca (anglais)

Contact Information

Contact: 
Vincent Allaire
Organization: 
Service des relations avec les médias
Email: 
vincent.allaire [at] mcgill.ca
Office Phone: 
514-398-6693
Mobile Phone: 
514-704-6693