Arrêt programmé de la protection incendie

Arrêt programmé de la protection incendie

 

Pourquoi arrêter le système de protection incendie?

La production de poussière, de fumée, ou des travaux de construction à proximité de l’équipement de protection incendie, peuvent provoquer par inadvertance le déclenchement du système d’alarme incendie. Un permis d’arrêt de l’équipement de protection incendie est requis afin de réduire le nombre et la durée des interruptions, réduire les amendes encourues pour les fausses alarmes (3000 $), et prendre des mesures de protection alternatives pour les périodes où le système est arrêté.

Obtenir un permis d’arrêt de l’équipement de protection incendie (FS-002)

Avant d’avoir accès au formulaire de demande de permis, vous devez d’abord suivre le programme de formation sur le travail à chaud (même si l’arrêt n’est pas relié au travail à chaud). 

Étape 1 : fireprevention [at] mcgill.ca (subject: Request%20for%20Safety%20Permit%20Training) (Envoyez un courriel) au Bureau de prévention des incendies pour obtenir le lien à la formation en ligne (1ère partie).

Étape 2 : Après avoir terminé la formation en ligne, envoyez une copie de vos résultats.

Étape 3 : Inscrivez-vous à la séance d’information sur le travail à chaud et l’arrêt de l’équipement.

Étape 4 : Demandez un permis en utilisant le formulaire en ligne. Des données manquantes ou un délai de moins de deux jours ouvrables feront en sorte qu’un message d’erreur apparaîtra quand vous tenterez de faire votre demande.


Zone d’alarme incendie et surveillance d’incendie

Zone d’alarme incendie

Un circuit de dispositifs d’alarme incendie couvre un étage ou secteur dans un immeuble et est identifié comme tel sur le panneau d’alarme incendie (1er étage, 2e étage, etc.). Dans ces systèmes, les dispositifs individuels ne peuvent être désactivés au niveau du panneau, seule une zone peut l’être (système d’alarme conventionnel). Un système d’alarme adressable permet de désactiver des dispositifs/détecteurs individuels dans la zone de travail.

Surveillance d’incendie (piquet d’incendie)

La surveillance est effectuée par une personne qualifiée et désignée pour détecter un incendie à ses premiers stades et/ou déclencher l’alarme. Cette personne effectue les rondes spécifiées par l’agent de prévention des incendies sur le permis d’arrêt de l’équipement. Le surveillant d’incendie dispose de moyens de communiquer promptement avec les autorités (appareil radio émetteur-récepteur). Il y a trois types de surveillance incendie.

Type 1 : Panne de communication

Le système d’alarme fonctionne normalement à l’intérieur de l’immeuble mais aucun signal n’est envoyé à la centrale de surveillance. L’agent doit être posté au panneau d’alarme incendie pour surveiller les signaux entrants et appeler le répartiteur pour déterminer les mesures à prendre. S’il y a un signal d’alarme incendie, il faut immédiatement appeler le 911, et composer ensuite le numéro du Service de sécurité 514-398-3000. Si le panneau reçoit un signal de contrôle ou de défectuosité, l’agent doit aviser le contrôleur qui suivra les procédures normales.

Selon l’immeuble concerné, l’agent de prévention des incendies peut désigner un surveillant d’incendie qui visitera l’immeuble à intervalles réguliers pour vérifier le panneau d’alarme incendie. Ce type de surveillance peut couvrir plus d’un immeuble.

Type 2 : Surveillance d’étage

Lorsque l’équipement de protection incendie est en panne ou en arrêt pour entretien dans des locaux en particulier ou sur  un étage complet, l’agent doit effectuer des rondes chaque 30 minutes dans toutes les pièces du secteur visé de l’immeuble, et signaler toute trace d’incendie (fumée, feu) au contrôleur et aux occupants de l’immeuble, en actionnant un dispositif d’alarme manuel dans un secteur où le système d’alarme fonctionne encore. Si les sonnettes d’alarme ne fonctionnent pas dans le secteur sous surveillance, l’agent devra aider à l’évacuation de cet étage.

Entre les rondes, l’agent doit rester à proximité du secteur sous surveillance, mais dans une zone où il peut entendre une alarme incendie déclenchée dans le reste de l’immeuble (au cas où les sonnettes ne se déclenchent pas dans le secteur sous surveillance). L’agent ne doit pas rester devant le panneau d’alarme parce que les signaux du secteur sous surveillance ne seront pas reçus par le panneau d’alarme incendie. Les signaux seront envoyés à l’entreprise de surveillance par le processus normal et le Service des incendies sera appelé sur les lieux.

Type 3 : Surveillance d’un immeuble au complet

Ajouter ce qui suit aux éléments du Type 2 ci-dessus.

  • Chaque pièce de chaque étage doit être visitée au cours d’un laps de temps de 30 minutes. La taille de l’immeuble détermine le nombre d’agents requis pour respecter ce critère. Chaque agent reste dans le secteur qu’il surveille, à moins qu’une urgence nécessite une évacuation.
  • Les agents doivent disposer d’un mégaphone et/ou de sifflets et s’en servir pour évacuer l’immeuble en cas d’urgence. Les  sonnettes d’alarme incendie ne se feront pas entendre.
  • En cas d’incendie, l’agent doit composer le 911 et appeler le Service de sécurité le plus tôt possible.
  • Des affiches doivent être posées dans les ascenseurs et aux entrées principales de l’immeuble pour informer les gens de la situation et les avertir que des mégaphones et des sifflets seront utilisés pour évacuer l’immeuble le cas échéant. Il faut faire tous les efforts possibles pour aviser tous les occupants de la situation.